Ce site présente les études, réflexions et publications du "Collectif novembre pour la souveraineté nationale, une économie autocentrée et le socialisme." L'ordre des objectifs est notre ordre de priorité.

Algérie Politique, Chroniques

Hocine Neffah-Ils ne cessent de noircir la situation du pays par des mensonges et des fake news-L’automne des imposteurs !

Ils ne cessent de noircir la situation du pays par des mensonges et des fake news.

L’automne des imposteurs !

Par Hocine Neffah

Publié le 25 décembre 2021

Il s’agit d’une véritable nébuleuse qui ne voit que le noir et le « cataclysme » dans le pays…

Une rumeur a fait le tour des médias et des réseaux sociaux. Il s’agit du classement mondial de l’Algérie sur la qualité de l’enseignement. Colportée par certains médias et les réseaux sociaux, ladite rumeur affirme que le système éducatif national est classé au 189ème rang à l’échelle de la planète. Les instigateurs de ce qui ressemble à une campagne à charge contre l’Algérie ne disent pas d’où ils ont sorti cette information, notamment l’instance internationale qui l’aurait publiée.

Ainsi, après avoir noirci tout ce qui est beau dans ce pays, voilà que des «mercenaires» payés par les officines étrangères s’engagent dans un «combat» d’arrière-garde en s’attaquant à l’Algérie en instrumentalisant des mensonges et des fake news. Les réseaux sociaux sont infestés par des «sornettes» du genre que l’Algérie est la «dernière de la classe» et d’autres périphrases qui sentent la manipulation outrancière et un agenda préétabli pour la circonstance.

Le forum économique mondial de Davos s’est référé, de son côté à ses «critères» impossibles à tracer pour avancer un indice «fantasmagorique» de 119ème place. Ce classement répond à des normes déterminées par les organisateurs et les bailleurs de fonds de ce forum réservé à ceux qui font du néolibéralisme leur dada. Même ce forum n’est pas allé dans son imposture à ce point de putréfaction en matière de déni et de négationnisme. L’indice du forum économique mondial de Davos a été établi en mois de juin, de l’année en cours. Comment se fait-il que le chiffre a connu une dégringolade abracadabrante en 5 mois ? On veut bien comprendre cette «prouesse» mensongère qui ne tient pas la route!

Il est nettement visible que les ennemis de l’Algérie travaillent vaille que vaille pour ternir l’image d’un pays qui n’a pas accepté de se soumettre au diktat des néocolonialistes en quête de privilèges et de prébendes. Mais là où le bât blesse, c’est quand cela vient de semblants Algériens qui travaillent pour le compte des officines étrangères, dont la mission consiste a ternir l’image du pays et faire tout pour le présenter comme un Etat enveloppé dans la spirale de l’échec recommencé.

Ses ennemis sont, aujourd’hui, aux abois, ils ne savent plus quoi faire, si ce n’est d’amplifier les événements et les transformer en des drames répétitifs et des crises qui ne se résolvent pas. C’est-à-dire une éternelle spirale sans issue.Il s’agit d’une véritable nébuleuse qui ne voit que le noir et le «cataclysme» dans le pays, même s’ils sont ailleurs, dans des lieux huppés de l’Occident, faisant la sale besogne pour le compte de leurs mentors de l’étranger.

Ce qu’il faut comprendre à travers cette campagne acharnée contre l’Algérie, c’est bien un agenda qui n’a pas pu s’introduire et se réaliser comme ses maîtres et promoteurs le voulaient en Algérie. La «printanisation» n’a pas eu sa place dans un pays où l’ingérence est mal vue, et le changement version «soft power», une stratégie perfide et dangereuse qui se dissimule derrière des énoncés «pacifiques» via des techniques de subversion qui cachent son «bellicisme» comme moyen d’influence ciblant les consciences des masses livrées à elles-mêmes.

Les agents qui activent dans cette perspective de déstabilisation des Etats nationaux, sont aujourd’hui pestiférés par la majorité des Algériens. Ils les ont désavoués en démasquant leurs plans et leurs objectifs bassement vils et au service des puissances dont les visées interventionnistes sont avérées et prouvées. L’Algérie n’est pas meilleure que les autres pays, elle se bat vaillamment pour imposer sa présence et son empreinte dans le troisième millénaire. Ce qui est dramatique, c’est qu’un nombre de «mercenaires» veulent faire croire aux Algériens et Algériennes qu’ils sont les mieux placés pour leur donner des informations et les données qui concernent leur pays. Ils oublient que ces mêmes Algériens et Algériennes sont au courant des stratagèmes et les plans que ces «mercenaires» s’efforcent d’appliquer pour le compte de leurs bailleurs de fonds et leurs maîtres.

Hocine Neffah

Leave a Reply