Ce site présente les études, réflexions et publications du "Collectif novembre pour la souveraineté nationale, une économie autocentrée et le socialisme." L'ordre des objectifs est notre ordre de priorité.

Algérie Politique, Chroniques

Rachid Malik-Des « accusations » à l’adresse de l’Algérie d’avoir financé les mercenaires russes au Mali- Le Makhzen et ses promoteurs aux abois

Des « accusations » à l’adresse de l’Algérie d’avoir financé les mercenaires russes au Mali

Le Makhzen et ses promoteurs aux abois

Par Rachid Malik

Publié le 15 octobre 2021

Ceux qui veulent dénaturer la réalité du financement des mercenaires russes, sont eux-mêmes les pionniers et les précurseurs en la matière depuis plusieurs décennies. Les Bob Denard et tutti quanti sont légion.

Des attaques et des manipulations par médias interposés se font exprimer tendancieusement et d’une manière fallacieuse à l’égard de l’Algérie.

Cette fois on colle à l’Algérie une « accusation » qui s’apparente à une entreprise vile de la part de ses ennemis déclarés et non déclarés. A défaut de ne pas jouer d’une manière franche sur le terrain de la géostratégie et de la maîtrise des enjeux au niveau régional et international, on se donne à un jeu vaudevillesque pétri d’inepties et d’imposteurs.

Les ennemis traditionnels de l’Algérie veulent coûte que coûte l’impliquer dans « le financement du projet de déploiement des mercenaires du groupe russe Wagner au Mali ». sachant que ces vétilles n’ont ni fondement ni des bribes d’une preuve en mesure de faire de cette accusation tendancieuse et pernicieuse un élément susceptible de faire de cette « affaire » une matière de récupération et de manipulation médiatique et à des fins de propagande outrancière.

Le porte-parole du ministère des affaires étrangères et de la communauté algérienne à l’étranger a démenti clairement et sans ambages cette opération mensongère grossière. Dans ce sens, la tutelle a souligné que « L’Algérie dément formellement ces rumeurs. Ce sont les parrains d’un pays voisin qui sont à l’origine de cette manipulation malveillante », a précisé le porte-parole du ministère des affaires étrangères.

Le Makhzen et ses promoteurs d’outre-mer ne cessent de cultiver l’intox et le mensonge à défaut de réaliser quelques « exploits » sur le terrain diplomatique et politique pour convaincre leurs peuples respectifs de la débâcle qu’ils viennent d’essuyer de la part de l’Algérie à travers ses attitudes et ses positions intangibles et de principe quant au règlement politique et pacifique des conflits dont fait face la région du Sahel et l’Afrique en général. Le démenti algérien rappelle aussi que « l’Algérie a toujours soutenu que la solution au Mali n’était pas militaire, mais passe plutôt via l’application des accords d’Alger, et la réunification du pays », une position on ne peut plus claire en ce qui concerne la crise qui caractérise le Mali.

Ces allégations mensongères sortent de toutes les traditions diplomatiques, allant jusqu’à verser dans des accusations puériles de bas étages sans apporter une quelconque preuve digne de ce nom. Pour la première fois que la diplomatie algérienne use d’un argumentaire cru à l’égard du Makhzen et ceux qui l’utilisent comme pantin. A ce propos, le ministère des affaires étrangères n’est pas allé avec le dos de la cuillère pour signifier à ceux qui accusent l’Algérie d’être impliquée dans le financement des mercenaires russes au Mali que « ces allégations n’avaient aucun fondement et qu’elles étaient relayées par un média connu pour être a la solde de la DGSE (Direction générale de la sécurité extérieure), le service de renseignement français, dirigé par l’ancien ambassadeur de France a Alger, Bernard Emié. Il s’agit d’une manipulation grossière et malveillante de la part des parrains d’un pays voisin, qui tirent les ficelles de la misérable marionnette qui publie dans les colonnes d’un blog de mercenaires », a-t-il souligné.

C’est une déclaration forte en la teneur et de sens à la fois, elle a mis fin à toutes les spéculations et ratiocinages s’inscrivant dans le bluff qu’aliment le Makhzen et les forces obscures qui mènent le plan ourdi contre l’Algérie et sa souveraineté nationale.

Le groupe des mercenaires russes est connu, nul ne peut masquer la réalité de ses accointances dans le monde en général et en Afrique en particulier.

Ceux qui veulent dénaturer la réalité du financement des mercenaires russes, sont eux-mêmes les pionniers et les précurseurs en la matière depuis plusieurs décennies. Les Bob Denard et tutti quanti sont légion.

L’Algérie est convaincue que seule la solution politique et non militaire est susceptible d’apporter la paix et la stabilité dans la région du Sahel en général et le Mali en particulier.

Le Makhzen et ses promoteurs sont voués aux gémonies, ce qui les mènent à colporter les mensonges et fabriquer des scènes vaudevillesques à défaut de faire mieux sur le plan diplomatique et les exploits stratégiques sur le terrain et non pas à travers une vile propagande via un blog ou sur les réseaux sociaux.

Rachid Malik

Leave a Reply