Ce site présente les études, réflexions et publications du "Collectif novembre pour la souveraineté nationale, une économie autocentrée et le socialisme." L'ordre des objectifs est notre ordre de priorité.

Algérie Politique, Chroniques

MOHAMED ADJOU- BILAN MORAL ET FINANCIER

COMMENT TAIRE

BILAN MORAL ET FINANCIER

par Mohamed Adjou

Publié le 20 septembre 2021

https://comment-taire10.blogspot.com/…/bilan-moral-et

Dans toute entreprise qui se respecte… et le pays en est une !… le fondé de pouvoir présente un bilan…

Un bilan qui n’est pas seulement chiffré car il ne veut rien dire, les chiffres ne représentant rien par leur valeur absolue car ils ne sont significatifs que par leur résultat final…

On peut construire 100 locaux par commune mais ce serait un gaspillage caractérisé si en bout de parcours ces locaux sont livrés à eux mêmes et aux hordes de délinquants qui en font des soues et des bouges…

On peut réaliser des milliers de km de routes et d’autoroute mais il serait bon qu’on ne soit pas contraint de les refaire l’année d’après…

On peut construire une bibliothèque et une maternité pour chaque commune mais il faut qu’elles soient fonctionnelles…

On peut donner le bac à 80% des candidats mais il ne faut pas que ce bac soit un simple diplôme d’honneur…

On peut tripler les effectifs des policiers, des douaniers, des garde-forestiers et des maîtres nageurs et surveillants de plages et leur quintupler les salaires mais il faut voir si cette mesure a fait baisser:

– la délinquance, les parkings sauvages,

– la vente des pétards et des produits de contrefaçon entrés illicitement,

– les feux de forêts et le braconnage et permis au chardonneret de revenir sur nos chardons,

– les noyés sur les plages et les morts sous les hélices des jet-skis…

On peut citer plein d’exemples de chiffres gonflés à l’excès mais engendrant des régressions flagrantes dans les effets attendus…

On peut décider de distribuer des milliards de dollars d’aides aux fellahs, aux investisseurs, aux jeunes, aux femmes mais il faut veiller à ce que seuls ceux qui doivent les fructifier en bénéficient et non toute la faune d’opportunistes qui vivent de la générosité d’un état dispendieux depuis 1962 et qui utilisent cette manne pour s’offrir des hadj à répétition, des voitures, yachts et nefs de prestige, des villas à Neuilly, à Palma ou à..Hydra, des nuits arrosées et enfumées dans les cercles fermés des salons réservés et pour thésauriser le reste dans les paradis fiscaux des Barbades et des Iles Caïman…

Le bilan que présente un chef d’entreprise n’est pas seulement financier mais moral aussi… Et ce Chef aura failli même s’il a atteint les plus belles performances et fait monter en flèches ses courbes mais n’a pas réussi à avoir le soutien, l’approbation et l’accompagnement, le consentement et l’engagement de ceux auxquels sont destinées les réalisations enregistrées…

Un bilan moral et financier est par ailleurs jugé acceptable non pas pour les réalisations de la période écoulée mais surtout pour son impact sur les périodes à venir, car le responsable doit se dire que la vie continue avec ou sans lui et non que le déluge peut s’abattre après lui sur l’entreprise, l’essentiel étant qu’il aura su se tirer d’affaire honorablement durant son mandat, même en usant des réserves et en compromettant la pérennité de cette entreprise…

Voilà pour les chiffres et leur absolu relativisme… et si d’aucuns trouvent que je commets par ce post un crime de lèse-majesté, qu’ils m’évitent l’échafaud en se disant que ma goult walou…

NB/ je ne tire pas sur les ambulances ni sur les corbillards … cette publication date de 2015

Mohamed Adjou – Djebahia -2015

Leave a Reply