Ce site présente les études, réflexions et publications du "Collectif novembre pour la souveraineté nationale, une économie autocentrée et le socialisme." L'ordre des objectifs est notre ordre de priorité.

Algérie Politique, Algérie questions culturelles., Chroniques

Said Radjef – Ces intellectuels Algériens qui rejettent leur mère.

 Ces intellectuels Algériens  qui rejettent leur mère. Said Radjef.

Il est plus facile d’être un goum, un harki qu’un fellaga…Et quand je vois certains intellectuels Algériens, je comprends pourquoi la révolution a été l’œuvre de Bachir Chihani, Abbas Laghrour, Amar Voukarou, Ahmed Zabana…et non celle de Ferhat Abbas et de ses compagnons.

Albert Camus, dans le dilemme de la guerre d’Algérie,  a préféré sa mère la France à la liberté du peuple qui l’a nourri de sa culture, de ses attentes, de ses angoisses, de ses espérances…

 Rejeter sa mère, c’est se rejeter soi-même.

Ils ne disent rien lorsque leur pays a décidé de rompre ses relations diplomatiques non pas avec le peuple Marocain, mais avec la monarchie prise dans la tourmente du délire…Ils ne disent rien non plus lorsque l’Etat clandestin d’Israël menace ouvertement leur pays…Mais dés qu’un Kabyle péte plus haut que ses fesses sur l’une des places publiques au Djurdjura, les voici mobilisés dans le zèle et l’exaltation autour de Liberté non pas pour parler de la république, de l’Etat Algérien, mais du « régime d’Alger », autour de BRTV pour dénoncer la dictature, vanter les grandes valeurs Kabyles qui distinguent la région du Maghreb et pleurer les sacrifices surhumains d’une Kabylie martyrisée par les « généraux ».  Sençal, Y Khadra, A Zaoui…sont tous mobilisés pour dénoncer l’Arabe, l’Islam, le « régime d’Alger » qui cherchent à détruire la Kabylie…Autant Ferhat Abbas n’a pas trouvé de traces de la Nation Algérienne, autant Y Khadra et ses amis vivaient et  jouaient dans leur tendre jeunesse khawa khawa avec les enfants de colons, partageaient les mêmes peines, les mêmes douleurs et les mêmes joies  que les enfants de l’Etat d’Israël…

PS: je sais que vous allez me signaler et que facebook va me bloquer…Mais que voulez vous, j’adore emmerder et je ne sais pas tourner en rond pour maquiller ma colère de berger avec des mots subtils…

Said Radjef.

1 Comment

  1. Lamine

    Oui si Saïd !!! Emmerdez les ces intellos francophiles qui ne savent critiquer que leur pays d’origine !!!

Leave a Reply