Ce site présente les études, réflexions et publications du "Collectif novembre pour la souveraineté nationale, une économie autocentrée et le socialisme." L'ordre des objectifs est notre ordre de priorité.

Algérie Politique, Chroniques, Impérialisme

Rachid Malik-Le 5 juillet entre symbolique et prolongement des luttes et de mobilisation pour la sauvegarde de l’Etat national – Honorer le serment des martyrs

Le 5 juillet entre symbolique et prolongement des luttes et de mobilisation pour la sauvegarde de l’Etat nationale

Honorer le serment des martyrs

Par Rachid Malik

Publié dimanche 4 juillet 2021

L’Etat national subit des attaques et des tirs groupés par les anciennes puissances coloniales et leurs agents de l’intérieur comme de l’extérieur. Aujourd’hui et plus que jamais l’effort doit être orienté vers la sauvegarde de l’Etat national comme un processus d’un long combat pour son affirmation et sa cristallisation.

La date historique de 5 juillet 1962 est porteuse d’une symbolique qui a inauguré la cristallisation d’un État national après une âpre et héroïque lutte de tout un peuple pour l’affirmation de soi dans une dynamique libératrice au retentissement international.

Cette date qui s’identifie à l’indépendance et le recouvrement de la souveraineté nationale après une longue nuit coloniale ne cesse d’apporter des enseignements et de l’espoir pour les peuples avides de liberté et de la libération de toutes les formes de domination coloniale et impérialiste.

Le 5 juillet 1962 ne devrait pas se transformer en une espèce de rappel d’un passé retraçant le parcours des luttes et de combat contre le colonialisme les plus abjects de par l’histoire de l’humanité. Cette date doit se transformer en un sursaut salvateur dans la perspective de la reconstruction et de la refondation de l’Etat national en revenant au serment des valeureux martyrs et combattants pour la libération de la patrie, à savoir une Algérie démocratique et sociale. Ce fondement et cette quintessence qui ont accompagné le jeune Etat naissant est aujourd’hui dans une situation politique, économique et sociale qui doit être revue pour redonner à cette date et au combat libérateur son sens tel qu’il a été défendu par toute une génération qui a cru en ce combat consistant à s’affranchir des griffes du colonialisme et son lot de misères et de paupérisations des plus drastiques et insoutenables.

Le recouvrement de la souveraineté nationale doit être aujourd’hui renforcé et consolidé par une volonté qui doit miser sur le potentiel patriotique qui est seul capable d’être en synergie avec le serment des martyrs et patriotes qui se sont sacrifiés pour ce pays.

L’Etat national subit des attaques et tirs groupés par les anciennes puissances coloniales et leurs agents de l’intérieur comme de l’extérieur. Aujourd’hui et plus que jamais l’effort doit être orienté vers la sauvegarde de l’Etat national comme un processus d’un long combat pour son affirmation et sa cristallisation. Le travail doit être axé sur le déploiement de toutes les énergies patriotiques dans le sens de renforcement du front interne pour parer à toutes les menaces qui s’esquissent et qui se dessinent par les nostalgiques de la période coloniale et les impérialistes et leur voracité expansionniste à l’égard des Etats souverains et indépendants.

Le 5 juillet doit s’exprimer comme prolongement d’un processus qui a commencé dès la proclamation de l’indépendance de l’Algérie et son adhésion dans le concert des nations et l’engagement du pays dans un cours de développement national sur fond d’une démarcation claire et nette vis-à-vis du plan des ex-puissances coloniales visant la dépendance des Etats indépendants et souverains.

Le défis de l’Algérie est grand, surtout avec les enjeux qui se dressent a elle et les menaces qui se trament par des puissances d’outre-mer et la nouvelle carte géopolitique qui se manifeste avec des visées bellicistes qui au plan international qui au plan régional.

Le contexte que traverse actuellement le pays exige des force vives de se ranger du côté de l’Etat national comme seul et unique rempart de la souveraineté et d’indépendance. Sans la mobilisation consciente des forces vives, le risque de la dislocation sous plusieurs alibis et arguties fallacieux pourrait porter un coup fatal à l’Etat national.

Le combat est double, il est économique et social, c’est-à-dire revoir la politique économique source de dépendance aux forces dont la domination coloniale est une nature irréversible, mais aussi redresser l’Etat national en revenant à des choix souverainistes via la mise en place d’une stratégie de développement nationale autonome et souveraine.

Sur le plan politique, il faut rompre avec la culture de l’allégeance et du népotisme source de la corruption et de la déliquescence de l’Etat et de ses institutions.

Le sens de 5 juillet se résume dans un Etat social et démocratique comme garant de la pérennité des institutions et la mobilisation populaire autour dudit Etat arraché par un lourd tribut du sacrifice.

Rachid Malik

Leave a Reply