Ce site présente les études, réflexions et publications du "Collectif novembre pour la souveraineté nationale, une économie autocentrée et le socialisme." L'ordre des objectifs est notre ordre de priorité.

Algérie Politique, Chroniques, Impérialisme

Rachid Malik-L’Algérie célèbre son 59ème anniversaire d’indépendance sur fond de révisionnisme par certaines nébuleuses – Ces nouveaux « Bachagha Boualem » !!

L’ Algérie célèbre son 59ème anniversaire d’indépendance sur fond de révisionnisme par certaines nébuleuses

Ces nouveaux « Bachagha Boualem » !!

Par Rachid Malik

Publié le samedi 3 juillet 2021

Ces négationnistes et révisionnistes s’expriment sous toutes les formes politiques et idéologiques. Mais la finalité est la même, c’est d’obéir à la lettre au plan initié par leurs mentors de l’étranger dont les visées néocolonialistes ne sont plus à démontrer.

L’Algérie s’apprête à célébrer le 59e anniversaire de l’indépendance un certain 5 juillet 1962.

Cette double célébration de recouvrement de la souveraineté nationale et de la jeunesse revient cette fois avec force pour remettre les pendules à l’heure et resituer le contexte historique inhérent au combat libérateur et son couronnement par ladite indépendance nationale.

Des voix qui s’élèvent telles des corbeaux funestes en remettant en cause cette indépendance et les acquis de la libération nationale. Ces voix en question sombre dans des inepties et des anachronismes d’une manière délibérée en s’attaquant à cet acquis comme moyen et instrument révisionniste visant la remise en cause de ce capital de lutte s’inscrivant dans le cadre d’un mouvement de libération qui a marqué de son empreinte l’histoire moderne de l’humanité.

Pourquoi cette campagne de dénigrement et d’attaque contre une symbolique que tous les peuples et les nations s’évertuent à le défendre avec frénésie et

ostentation ? Qui sont ceux qui portent atteinte à l’indépendance chez nous et quelles sont leurs motivations explicites et implicites ?

Depuis l’apparition du plan ourdi du « printemps arabe » et sa propagation par des officines et des laboratoires de certains puissances impérialistes, certaines nébuleuses créaient pour la circonstance ont donné le la à cette entreprise machiavélique et macabre qui consiste à tout revoir jusqu’à la remise en question de l’indépendance et la souveraineté nationale.

Ces forces obscures qui s’expriment à travers plusieurs couleurs idéologiques mais qu’elles ont un dénominateur commun, à savoir de faire table rase sur le processus libérateur qui s’est soldé par la naissance de jeune État national et son parcours de l’édification et de développement nationaux.

Lesdites nébuleuses se partagent les rôles pour reproduire le même prisme néocolonial en avançant un prétexte sénile que « l’Algérie n’a jamais été indépendante » et « Elle est toujours sous la mainmise coloniale » (sic).

Ces négationnistes et révisionnistes s’expriment sous toutes les formes politiques et idéologiques. Mais la finalité est la même, c’est d’obéir à la lettre au plan initié par leurs mentors de l’étranger dont les visées néocolonialistes ne sont plus à démontrer.

Les obscurantistes islamistes aux inféodations internationales incarnés par la nébuleuse du Rachad, les doctrinaires identitaires et les semblants de démocrates affiliés à des ONG douteuses dont les accointances avec les services de renseignements des puissances étrangères sont avérées, ne reculent devant rien pour diffuser et propager des impostures et mensonges visant l’Etat national et son indépendance.

Ils sont allés jusqu’à faire dans les regrets quant au départ du colonialisme français qui était pour eux mille fois meilleurs et mieux que l’Etat algérien.

Il faut être schizophrène pour verser dans ce genre d’analogie et de comparaison sauf si les consignes et des injonctions sont imposées à ses sbires et affidés desdites puissances impérialistes d’outre-mer.

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, ce sont ceux qui ont bénéficié des études dans les universités de l’Algérie indépendante et souveraine qui se dressent contre l’Etat national en le traitant de tous les qualificatifs qui renseignent sur la nostalgie coloniale et le complexe du colonisé qui guettent ces révisionnistes et négationnistes.

Ce qui est sûr, ces nostalgiques de la France coloniale et de la pensée impérialiste qui se dessine comme plan par certaines puissances étrangères, montre on ne peut plus clairement que la manipulation à atteint son paroxysme à telle enseigne que les clichés et les stéréotypes sont reproduits d’une manière caricaturale et dont la haine à l’Etat algérien et souverain s’est devenue une espèce de morbidité indescriptible.

Ce plan a été préparé lors de l’infiltration des forces occultes au sein du mouvement populaire qui se voulait patriotique pour un véritable changement démocratique et social. Mais ces forces à la solde des officines étrangères qui activent sous toutes les bannières qui servent les puissances impérialo-sionistes ont investi cet élan salvateur pour l’infester par des agendas versant dans la division, la discorde et la confrontation pour porter un coup sévère à la cohésion nationale et à la souveraineté de l’Etat national.

Le sacrifice suprême des martyrs et le capital du lutte pour la libération du pays sont l’élément qui a constitué le viatique et le ciment patriotique pour déjouer le plan ourdi des puissances étrangères aux visées expansionnistes et de reconquête.

Leurs sbires et leurs valets sont aux abois même si de temps à autre ils essayent de jouer les trouble-fêtes.

Rachid Malik

Leave a Reply