Ce site présente les études, réflexions et publications du "Collectif novembre pour la souveraineté nationale, une économie autocentrée et le socialisme." L'ordre des objectifs est notre ordre de priorité.

Algérie Politique, Chroniques, Impérialisme

Rachid Malik-Le retour de discours de la haine et de la discorde dans un contexte politique délicat-Halte au danger de la division !!

Le retour de discours de la haine et de la discorde dans un contexte politique délicat

Halte au danger de la division !!

Par Rachid Malik

Publié lundi 28 juin 2021

Le bon sens dicte que l’effort doit être investi et orienté vers tout ce qui pourrait colmater les brèches de la discorde et favoriser l’unité autour des valeurs qui font du pays une mosaïque harmonieuse à travers sa diversité, sa pluralité et sa richesse civilisationnelle ancestrale.

La situation politique dans le pays est en train de prendre une tournure gravissime. Cette situation est attisée et alimentée par des « extrémistes » de tous bords en investissant les espaces sociaux et autres par des déclarations et des prises de position caractérisées par des divisions et des attitudes ciblant la cohésion nationale.

La vantardise et l’ostentation primaires au nom d’une région au détriment d’une autre se font remarquer malheureusement à travers le monde virtuel ou via des chaînes de télévision et des débats dans les salles.

Cette montée « soudaine » du discours de la haine par des médias interposés n’augure pas du bon pour le pays. Cette manipulation grossière et pernicieuse a ses relents et ses animateurs même s’ils sont dissimulés sous d’autres formes sciemment voulues pour la circonstance.

Le retour au discours tribal d’où qu’il vienne et l’esprit communautaire et régionaliste ne font qu’exacerber la crise politique du pays et de sa stabilité qui est déjà vulnérable de part les manipulations multiformes et l’instrumentalisation de tout ce qui pourrait se transformer en une véritable poudrière.

Jouer sur la corde de l’identité et le communautarisme et le régionalisme dans un contexte politique des plus délicats ne favorise que les forces obscurantistes de tous bords. C’est une stratégie de tout négationnisme et de tout nihilisme. C’est une entreprise dont les relents sont en étroite relation avec des officines étrangères et leurs stratagèmes visant la dislocation de l’Etat national et la souveraineté du pays.

La galvanisation des esprits par des énoncés étriqués et galvaudés politiquement ne fait en réalité que provoquer une situation d’impasse et de dislocation tous azimuts.

Le bon sens dicte que l’effort doit être investi et orienté vers tout ce qui pourrait colmater les brèches de la discorde et favoriser l’union autour des valeurs qui font du pays une mosaïque harmonieuse à travers sa diversité, sa pluralité et sa richesse civilisationnelle ancestrale.

Le chants des sirènes doit être carrément condamné mordicus et sans ambages, il y va de l’harmonie et de la cohésion nationales.

Titiller les Algériens et les Algériennes dans le fin fond de leur appartenance ou leur identité ou leur région ne fera pas avancer la situation au plan social et économique dans laquelle la majorité des citoyens et des citoyennes sont plongés à outrance.

Le danger de la division au nom d’une région ou d’une communauté est mortel pour l’entité nationale et son unité.

La région de la Kabylie est une partie intégrante de l’Algérie, idem pour les autres régions dont l’appartenance n’est autre que l’Algérianité dans toutes ses composantes et ses valeurs.

Le pays est la cible des forces impérialo-sionistes, ceci ce n’est pas une vue d’esprit, mais bel et bien une réalité concrète et saillante. Comme le complot du « printemps arabe » n’a pas pu s’incruster au sein de la dynamique sociétale algérienne, voilà qu’un scenarii macabre se met en branle dans le but d’ouvrir des brèches pour frapper de plein fouet l’unité des Algériens et des Algériennes et précipiter la dislocation en brandissant les slogans de la division tous azimuts.

Les puissances étrangères en mal d’hégémonie à cause de la crise structurelle qui les guette, n’envisagent pas autres solutions que d’instrumentaliser la question des minorités et du communautarisme y compris religieux pour cibler les pays souverains comme un moyen idoine pour une éventuelle recolonisation et mettre main basse sur les richesses naturelles desdits pays qui défendent jalousement leur souveraineté et leur indépendance dans un contexte de géopolitique internationale des plus agressifs et bellicistes.

Le renforcement de l’esprit patriotique reste le seul viatique et ciment en mesure de sauvegarder l’Algérie en tant que nation unie et souveraine.

Le néocolonialisme ne fait pas de mécénat ou de la philanthropie, il est inhumain, il ne cherche que ses intérêts via la domination et de la prédation.

Quant à la démocratie et les droits de l’homme, ce ne sont que des artifices fallacieux destinés à faire duper et éberluer la grande masse de crédules.

Rachid Malik

Leave a Reply