Ce site présente les études, réflexions et publications du "Collectif novembre pour la souveraineté nationale, une économie autocentrée et le socialisme." L'ordre des objectifs est notre ordre de priorité.

Algérie Politique, Chroniques

Said Radjef-La Kabylie dans toute sa laideur morale. Le hozisme politique.

La Kabylie dans toute sa laideur morale. Le hozisme politique.

Par Said Radjef

Publié lundi 22 juin 2021

Le petit Fouroulou universel avec lequel la Kabylie préludait à la gloire morale, politique, intellectuelle et culturelle est devenu un garçon villagiste, un douariste décadent, vaniteux, insolent, stupide qui voit partout des Naima Salhi et des Bengrina entrain de l’encercler de partout…et des Kabyles larbins entrain de le trahir par des ambitions personnelles…

La maison Kabyle des Ait Kaci, des Ait L’joudi, des Ait Djenad, des Ait Sidi Saadi, des Zamoum, des Ait Yaâlla…de cheikh Benabderrahmane, de Belhaddad, de Mokrani, d’Ait Ahmed, d’Assellah, de Messali, de novembre 1954…est passée depuis 1980 à des mains étrangères à sa race, à sa culture, à son patriotisme, à sa générosité, a son savoir, à son intelligence, à son savoir faire, à ses valeurs méditerranéennes, maghrébines et musulmanes.

La Kabylie n’a plus de passé, d’histoire. Et dans cette maison toute nouvelle, le maitre n’est plus Dieu, le destin, la providence, l’Etat, le travail, le mérite…Il n’y que des parvenus sortis de nulle part qui se proclament tuteurs…l’argent…qui dominent tout.

Et quand on leur dit pourquoi la Kabylie est redevenue si laide, si stérile, ils nous disent mais c’est la faute à l’Arabe, à Bengrina, à Salhi et aux larbins Kabyles qui veulent être les complices du pouvoir contre un mandat de député, un poste de ministre…!

Said Radjef

Leave a Reply