Ce site présente les études, réflexions et publications du "Collectif novembre pour la souveraineté nationale, une économie autocentrée et le socialisme." L'ordre des objectifs est notre ordre de priorité.

Algérie Politique, Chroniques

Mohamed Achir-La Kabylie, otage des manipulations ?

La Kabylie, otage des manipulations ?

Par Mohamed Achir

Publié le 16 juin 2021

Alors qu’il y a vingt ans, la Kabylie avait subi une terrible manipulation et des événements tragiques qui ont malheureusement coûté la vie à une centaine de personnes parties à la fleur d’âge, elle est aujourd’hui exposée encore une fois à des nouvelles formes d’instrumentalisation politicienne, prônées et promues sur la scène publique par des individus et des groupes qui ne cachent guère leurs visées aventureuses et dangereuses.

En surfant sur une extraordinaire auto-mobilisation populaire et pacifique, du 22 février 2019, certaines officines, qui autrefois ont fait une guerre atroce contre la pratique politique et les voix autonomes représentatives de la société, ont, avec d’autres autoproclamés spokesperson du Hirak, embrouillé et empêché la structuration des voies raisonnables de sortie de crise et de reconstruction d’un consensus national. Encore une fois, le fameux fleuve semble déjà être détourné!

Usant des réseaux sociaux qui ont été massivement investis et certains médias, la dégénérescence de la parole publique et l’appauvrissement du langage politique par l’invective, la haine et l’insulte ont pollué l’espace public de débat et de discussion. Donner son opinion ou contredire une option est quasiment interdit.

En effet, l’espoir attendu du formidable élan de mobilisation et de la dynamique citoyenne pacifique se retrouve bureaucratisé par certains milieux décideurs du pouvoir et entravé par ceux qui savent dicter méthodiquement des impasses aux mouvements citoyens à l’instar de : « scellée et non négociable.» de la plate forme des arouch et de « Yetnahaw Gaa » du Hirak.

Aujourd’hui, ces dérives collectives ou de certains individus dépassent le terrain de la concurrence politique et menacent la cohésion et l’unité de l’Algérie.

La surenchère régionaliste n’est pas seulement en Kabylie, mais aussi dans d’autres régions du pays. Le néocolonialisme et la mondialisation néolibérale sont à l’œuvre pour mutiler et émietter les Etats souverains surtout ayant des territoires riches en ressources naturelles. Le lobbying formel et informel excelle dans la subversion stratégique et joue parfaitement avec les slogans humanistes et démocratiques. Le devoir d’ingérence humanitaire a déjà fait son chemin dans beaucoup de pays.

C’est pourquoi, il est dans la responsabilité historique de la représentation politique et sociale ancrée notamment en Kabylie de faire de la pédagogie politique et d’œuvrer à la préservation en s’assumant et en déjouant courageusement des chaos programmés par des officines occultes locales et multinationales qui maîtrisent la violence, la terreur, la drogue et la corruption.

La politique et le politique sont les seules armes susceptibles de construire des vrais espaces publics de discussion, de débat et de médiation. Il n’y a point démocratie sans la construction préalables de ces derniers. Les assainir de l’invective, de l’appauvrissement de langages, et de l’interdiction de penser autrement ou de donner son opinion constituent une étape salvatrice pour le combat démocratique. Un parti politique est l’élite de la société car ses militants et dirigeants doivent être conscients des enjeux du moment.

Enfin, ce qu’il faut absolument éviter est la transformation de la Kabylie en un terrain propice à toutes les les luttes de clans . La Kabylie ne doit pas rester insensible aux intentions des aventuriers qui veulent rééditer le scénario des événements tragiques de 2001.

Mohamed Achir

1 Comment

  1. Ali Chaïb CHERIF

    La Kabylie doit être récupérée par les kabyles en premier lieu car ils connaissent bien les faux patriotes qui œuvrent selon des agendas étrangers . Cette région de l’Algérie ne doit pas revendiquer un statut particulier, les kabyles assumeront leur devoir au même titre que tous les autres algériens.

Leave a Reply