Ce site présente les études, réflexions et publications du "Collectif novembre pour la souveraineté nationale, une économie autocentrée et le socialisme." L'ordre des objectifs est notre ordre de priorité.

Algérie Politique, Algérie questions culturelles., Chroniques

Said Radjef -La Kabylie n’est pas un Don Quichotte des temps modernes

La Kabylie n’est pas Don Quichotte des temps modernes

Samedi 24 avril 2021

Par Said Radjef

Et ses habitants ne sont pas un tas de canailles, de mulets !

La Kabylie n’a aucun compte à régler.

Ni avec le président de la république, ni avec le chef du gouvernement, ni avec l’ANP, ni avec le DRS, ni avec la gendarmerie, ni avec l’Arabe, ni avec l’Islam.

L’Algérie est un Etat et ses institutions n’ont rien d’un moulin géant…

La Kabylie ne cherche pas a être importante en tout ; elle aspire a être utile, avec respect, humilité et intelligence.

La Kabylie n’est pas ces leaders qui ont accepté le poste de député dans le cadre de la politique des quotas…et qui jouent aujourd’hui la vierge effarouchée…qui s’autoproclament seuls dépositaires de la démocratie après avoir mis en faillite leurs partis…qui s’érigent en tuteurs de la revendication identitaire en interdisant à leurs enfants d’étudier ou de parler Tamazighit…

La Kabylie n’est pas comme la Suisse ; il n’y a aucune similitude entre la Kabylie et le peuple d’Israël…Le Kabyle n’est pas blanc, beau, aux yeux verts, plus intelligent…Le Kabyle est un Maghrébin au teint basané, aux cheveux crépus…Il ressemble à l’Africain, à l’Arabe…

La Kabylie n’est ni Kiev, ni Amsterdam, ni Kandahar, ni Tora Bora…Elle est l’Algérienne qui a enfanté Sidi Boumedienne, Cheikh Ben Abderrahmane le conquérant, Cheikh Belhaddad, Mammeri, Haddad, Feraoun, Issiakhem, Farid Ali, Abbane, Krim, Zamoum, Ait Ahmed, Assellah…

La Kabylie n’est pas plus importante que le reste de l’Algérie; elle ne sait pas plus que les autres régions du Maghreb…

Elle n’est pas Don Quichotte des temps modernes. Ne cherchez pas à lui faire admirer son ignorance, sa crédulité…Et vous n’avez rien d’opposant, de démocrate !

Said Radjaf

Leave a Reply