Ce site présente les études, réflexions et publications du "Collectif novembre pour la souveraineté nationale, une économie autocentrée et le socialisme." L'ordre des objectifs est notre ordre de priorité.

Algérie Politique, Chroniques

Ali Hadj Tahar- l’islamologue condamné à 3 ans de prison pour « offense à l’islam »

Saïd Djabelkhir, l’islamologue condamné à 3 ans de prison pour « offense à l’islam »

Jeudi 22 avril 2021

Par Ali Hadj Tahar

Personnellement, je pense que ses avocats l’ont mal défendu. Un juge n’est pas un inquisiteur, il applique la loi quand une personne ne sait pas se défendre. Mais je pense que ce juge vit sur la lune et ne connait pas le conjoncture difficile que traverse le pays, ou bien il s’en fiche.

1. L’ijtihad est un devoir pour un savant. Ses avocats et lui-même n’ont pas axé leur défense sur ce point, se laissant entraîner dans les réponses aux accusations. L’ijtihad est un devoir pour le savant même si le savant n’est pas ma3çoum ou au-dessus de l’erreur.

2. Ce procès ne sert ni la justice ni l’Algérie: il sert le wahhabisme et les autres ennemis du pays qui trouvent là un prétexte pour conforter leurs thèses et racoler.

Ce procès complique la situation et la crise. Ni Tebboune, ni le gouvernement ne sortent grandis de ce procès. Et encore moins la justice qui a pourtant donné de beaux exemples de sérieux et de sérénité ces deux dernières années.

Le ministre de la justice doit s’impliquer afin de ne pas compliquer la tâche au président. Voire, d’aggraver la crise que vit le pays.

Ce procès prouve que notre justice est indépendante, mais cette indépendance a des côtés SOMBRES, que voilà.

Ali Hadj Tahar

Déclaration concernant le jugement rendu aujourd’hui dans mon affaire par le tribunal de Sidi M’ hamed à Alger

1-Le tribunal a condamné à trois ans d’emprisonnement et cinquante mille dinars algériens à une amende.

2-Nous allons faire appel de cette décision avec l’équipe de défense devant le Conseil de la magistrature d’Algérie pour défendre la liberté d’opinion et la liberté d’expression garantis constitutionnellement.

3-Je remercie tous les amis qui me soutiennent et me soutiennent de l’intérieur et de l’extérieur de l’Algérie et par tous les moyens et méthodes légitimes.

4-Je m’excuse à l’avance si je ne peux pas répondre à tous les messages de soutien que je reçois, et je remercie sincèrement tous ceux qui ont envoyé un message de soutien et de solidarité. 

Saïd Djabelkhir

1 Comment

  1. Zyriab

    Le Tribunal doit se prononcer « Incompétent à trancher » Ceci est une question d’IJTIHED » et ne relevant ni du code pénal ni du code civil ni d’aucun code mais seulement et uniquement de la conscience d’un chercheur et de son travail C’est toute l’élite qui aurait dû se soulever comme un seul homme « Que l’on soit d’accord ou pas avec M.Djabelkhir pour exiger la déclaration d’incompétence tout tribunal si ce n’est un débat théologique au niveau de l’Université si ce n’est au niveau de la Mosquée

Leave a Reply