Algérie Politique, Arts et littérature., Chroniques

MOHAMED ADJOU – QUE VIVE L’ARTICLE 2 !…

QUE VIVE L’ARTICLE 2 !…

Vendredi 2 mars 2021

Par Mohamed Adjou

En acceptant d’enrôler l’affaire « Djabelkhir », le parquet aura commis un acte anticonstitutionnel...

La Constitution précise en effet dans son article 2 que « l’Islam est la religion de l’Etat »…

L’Islam étant la religion de l’Etat, il n’appartient qu’à l’Etat de le gérer…La plainte aurait dû donc être rejetée à sa réception par le Procureur au motif que les plaignants ne représentent qu’eux mêmes et non l’Etat et qu’ils n’ont pas, de ce fait, « qualités » pour se constituer partie civile..

.La plainte ayant été reçue et l’audience programmée, il reste au juge une seule alternative: celle de la rejeter « dans la forme », sans s’intéresser au fond en prononçant un seul verdict: رفض الدعوى لانعدام الصفة

Le jugement devrait faire jurisprudence pour que les plaintes déposées « intuitu personae » et même « es qualité » pour pareils motifs soient rejetées sans autre forme de procès.

Ça nous épargnera à l’avenir d’avoir à supporter l’intervention des tuteurs autoproclamés de la religion qui oublient que Dieu a déjà prononcé son verdict en la matière en disant en toutes lettres dans Son Texte Sacré: ‘إِنَّا نَحْنُ نَزَّلْنَا الذِّكْرَ وَإِنَّا لَهُ لَحَافِظُونَ »

Ça permettra aussi de faire comprendre aux adversaires de l’Article 2 toute sa pertinence et toutes les dérives « inquisitionnelles » qu’il désactive…

Mohamed Adjou – DjebahiaPublié le 2 mars 2021

htpps://comment-taire10.blogspot.com/2021

Leave a Reply