Ce site présente les études, réflexions et publications du "Collectif novembre pour la souveraineté nationale, une économie autocentrée et le socialisme." L'ordre des objectifs est notre ordre de priorité.

Arts et littérature., Histoire, Santé- Populations

« L’Arabe pour tous » Pourquoi ma langue est taboue en France. Par Nabil Wakim.

En 2002, il y a eu une grande manifestation, fourre-tout, entre les deux tours des élections présidentielles. C'était l'année de la montée du FN, du CRIF et de la nième démonstration de la barbarie israelienne, dont la destruction du camp de réfugiés palestiniens de "Jenine" (Cisj-Jordanie). Lors de cette "fameuse" manifestation à Paris, le service d'ordre des syndicats et aussi de la LCR (ancêtre du NPA) faisait la chasse aux pancartes, banderoles et slogans en langue arabe. Ce n'était pas la première fois que "le camp progressiste" se montre peu (ou pas du tout) solidaire avec les exploités et les opprimés. L'Etat, quelque soit la couleur politique du gouvernement français ou de la majorité parlementaire a justifié, puis "légalisé" la chasse à l'immigré, à l'Arabe, au Noir, au nom de la lutte contre l'intégrisme (qui n'est que musulman) ou le "séparatisme"... En fait à quand remonte les écrits en arabe? Depuis combien de temps la langue française est née? A signaler que la langue utilisée lors des réunions du conseil d'administration de Total, Renault et autres sociétés "françaises" est la langue anglaise...
Voilà une intéressante présentation de "L'Arabe pour tous" Pourquoi ma langue est taboue en France de Nabil Wakim.. 
Taher Elmouez. 
 

« L’Arabe pour tous » Pourquoi ma langue est taboue en France. Par Nabil Wakim .

Pourquoi Nabil Wakim était rouge de honte, enfant, quand sa mère lui parlait arabe dans la rue ? Pourquoi l’auteur ne sait-il plus rien dire dans ce qui fut sa langue maternelle ? Est-ce la République qui empêche de parler l’arabe comme elle empêcha autrefois de parler le breton ?

Voici une langue qui fait figure d’épouvantail. Si Jean-Michel Blanquer évoque l’idée de l’apprendre un peu plus en classe : tollé contre les risques de « communautarisme ». Quand Najat Vallaud-Belkacem propose de réformer son enseignement, elle est accusée de vouloir imposer la langue du Coran à tous les petits Français.

Ce livre fait entendre une parole souvent tue sur le malaise intime à parler sa propre langue quand il s’agit de l’arabe ; c’est aussi une enquête sur les raisons de ce désamour. Alors que l’arabe est la deuxième langue la plus parlée du pays, elle n’est enseignée que dans 3 % des collèges et des lycées à environ 14 000 élèves. Soit deux fois moins qu’il y a trente ans ! En parallèle, l’enseignement dans des mosquées ou associations cultuelles se multiplie – une estimation porte à 80 000 le nombre d’élèves y recevant des cours. N’est-il pas temps de se convaincre que l’enseignement de l’arabe pourrait être une chance pour notre pays ?

L’Arabe pour tous est un plaidoyer pour que la langue arabe trouve enfin sa juste place dans l’histoire de France.

Nabil Wakim est né au Liban en 1981. Il est journaliste au Monde ; il a interrogé pour cette enquête de nombreuses personnalités qui évoquent ce sujet publiquement pour la première fois, notamment Myriam El Khomri, Karim Rissouli ou Camélia Jordana.

Source : https://www.seuil.com/ouvrage/l-arabe-pour-tous-nabil-wakim/9782021434491

Leave a Reply