Ce site présente les études, réflexions et publications du "Collectif novembre pour la souveraineté nationale, une économie autocentrée et le socialisme." L'ordre des objectifs est notre ordre de priorité.

Chroniques

LE SPECTACLE VA COMMENCER. Par Mohamed ADJOU (chronique)

Saidani

mercredi 6 janvier 2016

Par Mohamed ADJOU.

Le Collectif novembre a rajouté la catégorie "Chroniques" et "Billets' à son blog. Nadia Belkacemi, Zohra Mahi et Mohamed Adjou en sont les premiers phares. Ils nous ont autorisés à choisir quelques-uns de leurs textes pour publication. Nous les en remercions et les remercions pour leur créativité au quotidien.

LE SPECTACLE VA COMMENCER.

Bonjour… Nous sommes le 7 Janvier 2016… Il est 7H…
C’est un jour comme aujourd’hui, en 1953, que le Président Truman révélait au monde que les Etats-Unis possédaient la bombe à hydrogène…
A l’étranger c’est l’escalade en Corée où Pyong Yang annonce avoir fait exploser sa première bombe H suscitant l’inquiétude de l’autre Corée, du Japon des Yankees bien sûr et même de la Chine…
Occupés qu’ils étaient à disloquer les édifices structurés des voisins d’Israël par toutes sortes de complots pour les empêcher de se constituer en force susceptible de contrebalancer son influence ou de menacer son existence, les occidentaux ont déserté les régions du globe qui ont pris leurs aises…
Mais ils vont pouvoir bientôt redresser la situation en laissant le Moyen-Orient s’enfoncer dans son chaos car la chose est mure… la guerre sunno-chiite est pour demain… son agenda qui a commencé avec l’invasion de l’Irak puis la destruction de la Syrie se poursuit avec la guerre du Yemen, la révolution à Bahrein, l’instabilité au Liban et la tension entre l’Arabie et l’Iran… l’embrasement généralisé est une question de mois, peut être de jours…
Chez nous, les commentaires vont bon train au sujet du projet de Constitution… Saïdani qui croit toujours avoir  le vent en poupe profite de la disparition ou de la désertion des ténors de la politique pour continuer à faire feu de tous bois se permettant même de s’en prendre à Ahmed Ouyahia qui lui a ravi la vedette en se mettant au devant de la scène pour présenter en vedette le projet de révision constitutionnelle…
Cette nouvelle cible de taille de Saïdani signe peut-être le début de l’ultime guerre des clans au niveau du système… Il faut en surveiller les prochaines péripéties car elles seront palpitantes et déterminantes même si le spectacle de ces dinosaures-bretteurs n’aura rien de jouissif…
En parlant de Constitution, il y’a fort à parier que ses lacunes évidentes ont été laissées exprès pour que les « opposants » puissent s’y engouffrer et exiger qu’elles soient comblées au lieu de rejeter globalement le projet… C’est une manière très intelligente de focaliser sur le détail pour négliger l’essentiel car il est complètement absurde que les rédacteurs de ce projet puissent citer la langue Arabe, le Drapeau,  l’Hymne national et le nombre de mandats comme dispositions non susceptibles de révision et oublier Thamazight dont l’officialisation a motivé en très grande partie cette révision, comme il est absurde aussi d’introduire une clause de présence de 10 ans sur le sol national pour le candidat à la présidence qui favoriserait Benflis au détriment de Benouari alors qu’on voudrait bien les voir se neutraliser… Il y’a donc fort à parier que le consensus se fera sur au moins ces deux points à amender et sur d’autres petits pièges qui parcourent à dessein le texte…
Durant la nuit, un chien a hurlé à la mort… au petit matin, un hibou  a pris sa relève du haut d’une antenne de téléphonie mobile… Je ne sais pas ce que cela présage…
Quand nous étions jeunes et qu’il arrivait que nous nous trouvions face à ces mauvais augures nous désamorcions les tragédies à venir en anticipant leur survenue par la citation à haute voix du proverbe qui dit: « quand on parle du loup,  il sort du bois »…
Touchons du bois et répétons à l’envi ce proverbe…
Il y’a seulement 7 jours que nous avons fait le deuil de Monsieur Ait Ahmed et ce serait bien trop triste qu’un autre deuil nous soit infligé même s’il reste très peu de personnes à mériter le respect et la considération, le regret et la consternation du peuple…

Aya Bonne Journée !

Mohamed ADJOU. Djebahia. mercredi 6 janvier 2016.

Leave a Reply