Ce site présente les études, réflexions et publications du "Collectif novembre pour la souveraineté nationale, une économie autocentrée et le socialisme." L'ordre des objectifs est notre ordre de priorité.

Arts et littérature., Chroniques

ENTRE AUTORITARISME DES DECIDEURS ET COMPROMISSIONS DES TECHNICIENS. Mohamed ADJOU (chronique).

Mercredi 26 décembre 2018.

Par Mohamed ADJOU.

Le Collectif novembre a rajouté la catégorie "Chroniques" et "Billets' à son blog. Nadia Belkacemi, Zohra Mahi et Mohamed Adjou en sont les premiers phares. Ils nous ont autorisés à choisir quelques-uns de leurs textes pour publication. Nous les en remercions et les remercions pour leur créativité au quotidien.

ENTRE AUTORITARISME DES DECIDEURS ET COMPROMISSIONS DES TECHNICIENS.

Il nous faut reconnaître que les pouvoirs de 62 et 65 n’avaient pas beaucoup de choix en matière économique, sociale, linguistique etc car tenus par :

– les urgences de l’heure : il fallait redémarrer une activité socio-économique abandonnée brutalement par ses animateurs,

– l’impatience du peuple qui était en droit d’attendre que la Révolution ne le libère pas seulement du joug colonial mais de sa misère aussi,

– l’indigence des moyens : les compétences étaient quasi-inexistantes après 132 ans d’ignorance planifiée des autochtones ,

– l’exigence de la feuille de route de la Révolution : le socialisme, l’islam, l’arabisation étaient des options prévues par les textes de cette révolution,

– la conjoncture géopolitique et géostratégique : deux blocs qui se faisaient une guerre de positions particulièrement en Afrique nouvellement indépendante, et un panarabisme naissant et très entreprenant face à un sionisme devenu réalité castrante pour les peuples de la région etc…

Il est facile aujourd’hui de critiquer les choix de l’époque quand on omet le contexte dans lequel ces choix ont été pris et les contraintes qui les avaient imposés…

Il nous faut aussi reconnaître que toutes nos expériences n’ont JAMAIS été menées à terme car chaque président, chaque chef du gouvernement, chaque ministre, chaque maire, chaque directeur d’entreprise n’a eu (et n’a encore) qu’un seul souci: démanteler les options de son prédécesseur pour imposer les siennes…

Et cette manière de faire témoigne de l’indigence de nos « études » ou de leur absence mais aussi de l’inféodation totale et inconditionnelle de nos « techniciens », « conseillers » et « stratèges » à l’autorité politique et administrative…

La meilleure preuve, je peux vous l’administrer à travers une simple revue du Journal Officiel où on trouve par exemple un Ghazi Hidouci défendant officiellement la gestion socialiste des entreprise puis se transformant par miracle en champion de l’autonomie des entreprises… et les exemples sont légion de cette compromission et de cette forfaiture des « élites »…

Mohamed ADJOU. Djabahia. mercredi 26 décembre 2018.

Source : https://comment-taire10.blogspot.com/2020/12/entre-autoritarisme-des-decideurs-et.html?fbclid=IwAR0-NL1m6n3QdTnzOOfVP13N2zJiB7bfCd4tnkPwjDTPss6QDmKECEov1iU

Leave a Reply