Ce site présente les études, réflexions et publications du "Collectif novembre pour la souveraineté nationale, une économie autocentrée et le socialisme." L'ordre des objectifs est notre ordre de priorité.

Arts et littérature., Chroniques

EXTIRPER DE L’ALGERIEN TOUT AMOUR DE LA PATRIE. Par Mohamed ADJOU (chronique)

Par Mohamed Adjou. mercredi 16 décembre 2020

Les chroniques de Mohamed Adjou : Comment taire ?

Le Collectif novembre a rajouté la catégorie "Chroniques" à son blog. Nadia Belkacemi et Mohamed Adjou en sont les premiers phares. Ils nous ont autorisés à en choisir quelques-unes pour publication. Nous les en remercions et les remercions pour leur créativité au quotidien.

EXTIRPER DE L’ALGERIEN TOUT AMOUR DE LA PATRIE.

 Un pays a besoin de cultiver ses légendes, ses mythes, ses épopées… il doit glorifier son histoire et les hommes qui l’ont faite… C’est à ce prix que son peuple pourra conserver son unité, sa fibre patriotique, sa fierté…Depuis 1980 une malédiction nous est tombée dessus… Parce que des jouisseurs se sont accaparés les rênes de notre gouvernance, nous les avons imités dans leur recherche du moyen de soutirer ce qu’on peut au pays sans rien lui offrir…De la « vente des biens de l’état » à la concession des terres agricoles, des crédits non remboursables à la privatisation des entreprises publiques, de la mise à mort du dinar à la composition expatriée de l’EN, les fondés de pouvoir qui ont eu à gérer notre pays ont tout fait pour que le peuple comprenne que l’état-nation est un leurre et que tout est question de butin à arracher et même nos révoltes pour « un ordre meilleur » ou pour la défense de « nos constantes » ne sont devenues que prétexte pour dévaliser les magasins d’électro-ménager ou de chaussures de sport…En 3 décennies de « réformes », mot pudique désignant les démolitions, nous avons réussi à générer un citoyen qu’indiffère le drapeau et qui croit que « le premier novembre et le 5 juillet ne sont que des noms de stades »…Nous comprenons aujourd’hui que tout ce qui a été fait, des combats organisés des cadavres de nos héros défunts aux salaires indécents de nos députés ne visait qu’un seul objectif: détruire en nous tout amour de la patrie…Nous voyons le résultat !

Mohamed ADJOU. Djebahia, le16/12/2017

Leave a Reply