Ce site présente les études, réflexions et publications du "Collectif novembre pour la souveraineté nationale, une économie autocentrée et le socialisme." L'ordre des objectifs est notre ordre de priorité.

Arts et littérature.

LE PAYS DE RECHANGE. Mohamed Adjou (chronique).

Par Mohamed Adjou. samedi 14 décembre 2020

Les chroniques de Mohamed Adjou : Comment taire ?

Le Collectif novembre a rajouté la catégorie "Chroniques" à son blog. Nadia Belkacemi et Mohamed Adjou en sont les premiers phares. Ils nous ont autorisés à en choisir quelques-unes pour publication. Nous les en remercions et les remercions pour leur créativité au quotidien.

LE PAYS DE RECHANGE

 Les intérêts d’Alger semblent si imbriqués dans ceux de la « métropole » que nombre de nos parvenus connaissent mieux les ténors du FN que ceux du PT, les performances du PSG que celles du CRB, les horaires d’Air France que ceux du train Alger Oran et le goût du foie gras que celui du bouzellouf…Normal !Normal quand on use de ce pays comme terre d’enrichissement en affaires, en politique, en football etc… Et des douces terres de France et de Navarre pour y vivre son shopping, son farniente, son footing, ses gueuletons et ses noces…

C’est notre système inique qui l’a voulu et ce sont nos plus hauts dignitaires qui donnent l »exemple de cette « colonisation » à rebours, beaucoup moins noble que la colonisation inverse puisque les colons qui sont venus dans le sillage de l’armée française étaient tous armés… d’outils de travail et non de leurs seuls carnets de chèques comme ceux qui font aujourd’hui de la France leur deuxième patrie…Alors quand on entend ce grand ouf de soulagement … de ce côté ci de la mare nostrum, devant le péril évité d’une France ultra nationaliste, il ne faut surtout pas comprendre que l’on se serait inquiété du risque de la voir perdre ses « valeurs » républicaines…ces valeurs qu’on ne possède pas chez soi et qu’on ne fait rien pour cultiver ne sont recherchées en hexagonie que pour la permissivité qu’elles offrent en matière de villégiature et surtout pour la possibilité de pouvoir toujours disposer d’une base de repli sécurisée quand sonnera l’heure de la reddition des comptes…Une heure qui ne saurait tarder, maintenant que les VIP se sont tous bi nationalisés et qu’ils exhibent sans gêne le blé qu’ils ont salement engrangé en mettant ce pays si riche sur la paille…

Mohamed Adjou. Djebahia. samedi 14 décembre 2020.

Source : https://comment-taire10.blogspot.com/2020/12/le-pays-de-rechange.html?fbclid=IwAR0aJxJz9D2dU_YPZy_hCXDkEKPpmbdsVZErN1OW307QhqnX9q251fpWTdo

Leave a Reply