Ce site présente les études, réflexions et publications du "Collectif novembre pour la souveraineté nationale, une économie autocentrée et le socialisme." L'ordre des objectifs est notre ordre de priorité.

Arts et littérature.

« La femme du ponte », le « hirak » et les courtisans. Par Nadia Belkacemi (chronique).

Nadia Belkacemi. 6 décembre 2020.

Chronique de Nadia Belkacemi.

Le Collectif novembre a rajouté la catégorie "Chroniques" à son blog. Nadia Belkacemi et Mohamed Adjou en sont les premiers phares. Ils nous ont autorisés à en choisir quelques-unes pour publication. Nous les en remercions et les remercions pour leur créativité au quotidien.

« La femme du ponte », le « hirak » et les courtisans.

Parmi les choses qui m’ont fait sourire jaune en assistant à la naissance du peuple révolutionnaire du hirak : une dame , mariée à un ponte du pouvoir , qui se targuait de faire de la culture et de la littérature et que certains appelaient  » mon amie  » et étaient  fiers d’exhiber leur promiscuité avec elle , photos à l’appui …une fois dégradée elle et son ponte de mari , je n’ai vu aucun de ces amis défendre au moins  » cette grande amitié  » et laisser faire la justice pour le reste …

Je leur accorde le bénéfice du doute de ne pas penser que ces personnes étaient trop débiles pour se rendre compte que  » leur amie  » avait un comportement de  » ponte  » bien avant et trop de facilités dans le domaine culturel dans un pays pas très encourageant pour la culture , mais je m’accorde le droit de ne pas être assez débile pour croire à leur éveil révolutionnaire soudain …

Pire que les pontes des cours sont les courtisans car ils seront toujours courtisans peu importe la cour …

Yek ?

Nadia Belkacemi.

Source : https://www.facebook.com/nadia.belkacemi/posts/3854048214618865

Leave a Reply